La part manquante

STartE, fondée en février 2008, est l’association des étudiants et anciens étudiants du Master 2 professionnel « Sciences et Techniques de l’Exposition » de l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Les étudiants du Master 2 pro Sciences et Techniques de l’exposition présentent à la Galerie Michel Journiac, du 3 au 11 mars 2011, une exposition d’art contemporain intitulée La Part manquante, sous la direction de Mme Françoise Docquiert. Dans la continuité des recherches sur les notions de vide et d’intangibilité de l’oeuvre d’art, les commissaires s’intéressent au devenir de la notion d’image et à ses modes de perception, autour de pratiques plastiques tendant vers l’immatériel. La Part manquante n’est pas pour autant une exposition iconoclaste. Quelque soit leur degré de matérialité, il subsiste dans les oeuvres présentées des données manquantes, des zones laissées invisibles qui refusent de se livrer entièrement. Faisant fi de tout souci iconographique, ces constructions demeurent des images à voir ou à penser, à imaginer ou à approfondir.

Cet évènement réunit un corpus d’oeuvres rarement montrées, réactualisées ou produites à cette occasion. Le dialogue initié entre artistes confirmés et jeune création témoigne des préoccupations toujours actuelles sur la dématérialisation de l’oeuvre d’art. En parallèle, une programmation culturelle sera proposée au public : projection, table-ronde et performances. Une publication produite pour l’événement sera également disponible dans l’espace d’exposition.

PROGRAMMATION

– Mercredi 2 mars
Vernissage avec l’intervention de Manuel Houssais, 17h – 21h30.

– Jeudi 3 mars
Conférence de l’artiste slovaque Viktor Freso en salle 130, 18h30 – 20h.

– Mardi 8 mars
Table ronde avec l’intervention d’Alexandre Castant, Pierre-Damien Huygue, Aline Biasutto, et Nathalie Desmet, 18h – 20h30 en salle 130

– Mercredi 9 mars
Projection du film « Hurlements en faveur de Sade » de Guy Debord avec l’intervention de Fabien Danesi, 18h – 20h30 dans l’auditorium

– Vendredi 11 mars
Clôture de l’exposition à la Gare aux Gorilles, 19h – 22h, 1 avenue Corentin Cariou, 75 019 Paris. Avec DJ Selecta Zefyko.

Aller voir !!

Michel Batory

Michel Batory est né en Pologne en 1959 à Lodz. Il a fait ses études, à l’École Nationale d’Arts Plastiques de Lodz. En 1994, il se met à son compte en tant que graphiste et commence à travailler avec le théâtre de la Colline à Paris en 1994-1997.
Son talent incontestable d’affichiste s’affirme et les collaborations avec des institutions culturelles s’enchaînent : l’Icram (1996-2002) …
Les dernières créations de cet homme ont été l’affiche de biennale du graphisme d’Échirolles 2010 et l’affiche du salon du dessin à Paris (30 mars au 4 avril 2011).

Il a un style artistique bien particulier.
« Pour trouver l’idée d’affiche, je dois d’abord recueillir un maximum d’informations sur le sujet que j’ai à traiter : je lis, je rencontre les metteurs en scène, les chorégraphes. Après ce travail de documentation, je réalise 10 à 15 croquis, ce qui me permet d’éliminer les mauvaises idées ».

Michel Batory expose ses oeuvres, aux Art Décoratif

 

Source : prixelcreation.fr

Un sac plutôt original

Get the hand of it

Projet personnel intié par le jeun studio grec Dede, le « Get the hand of it », avec un sac de shopping qui une double fonction. Il a été créé dans un papier recyclable, il respecte l’environnement. On peut aisement aller faire du shopping avec ce sac et bien le remplir en bonus !!

Son originalité est :  la conception de ses poignées. Elles sont deux véritables cintres, réalisés dans une carton solide et colorés. Ses poignées sont intégrés et détachables du sac à main. Ce sac est en parfait accord avec les femmes qui adorent le shopping comme MOI !! Je trouve cette idée plutôt sympa et je voulais la faire partager. Le design de ce sac est surprenant.. j’adore !!

Novateur, le projet a été présenté en 2010 au Salon de la mode Satellite à Milan.

Trompe l’oeil

En pleine ou en vide, une découpe, un simple dessin suffit à dire l’objet. À partir de ce principe, la forme de ce dernier peut se permettre toutes les fantaisies … et n’a plus qu’à répondre à sa fonction. Avec humour, le studio berlinois Adam – Harborth design détourne le vase. Ses formes sont tout à fait originales et amusantes. C’est un trompe l’oeil la plupart du temps.. il dupe facilement. Et le faite de regarder le vase, l’on peut se questionner..

Aller voir le site : www.adamharborth.com

La photo est un exemple d’oeuvre qu’il réalise. Quelles sont vos réactions ?

 

Source : le magazine Étapes : design et culture visuelle.

La 4ème affiche du teasing du film Black Swan

Voici la pièce manquante du puzzle, la quatrième affiche du film « Black Swan ».

Quelles sont vos commentaires ?

L’affiche n°3 du film Black Swan

Une autre affiche que l’on peut voir sur internet du film de Darren Aronofsky, intitulé « Black Swan ».

L’affiche n°2 du film Black Swan

Une des autres affiches du film « Black Swan ».

Previous Older Entries